Trail Team Esprit Montagne

L’idée de fonder un Trail Team Esprit Montagne est venue de la passion pour la course en montagne. Il ne s’agit pas tant de remporter une multitude d’épreuves que de passer un bon moment en montagne avec des amis. Bien entendu, une place sur le podium ou une victoire dans une épreuve quelconque de temps à autre est toujours bonne à prendre. Nous avons toutefois tout autant de plaisir à découvrir par nous-mêmes un beau parcours, à grimper et escalader, seuls ou avec des amis. Nous sommes complètement accros à l’aventure en montagne.

L’équipe

Le sponsoring prévoit qu’ils peuvent dormir ici gratuitement lorsqu’ils viennent pour s’entraîner, et que j’essaie de les aider lors des compétitions étant donné que je suis de toute manière dans les parages. Ce sont les membres de l’équipe qui sillonnent les montagnes le plus souvent possible.

 

Renée Cardinaals

Renée Cardinaals

Un chamois bourré de talent

En 2016, je me suis pris de passion pour le trail, mais c’est en courant pour la première fois en montagne l’année dernière que je suis devenu complètement accro. Ce que j’ai vécu lors de diverses petites compétitions, le championnat national de skyrunning en Suisse et le championnat du monde de skyrunning en Écosse ont achevé de me convaincre. Pour moi, le skyrunning et le trail sont à la fois une lutte et une coopération avec les éléments, ce qui constitue en soi un véritable défi physique et mental. J’adore avoir ma dose d’altitude, de sentiers techniques et, de temps à autre, m’égarer. En 2019, je compte m’orienter vers les courses en altitude de 20-30 km avec des dénivelés ascendants de 2000-3000 m pour acquérir de l’expérience et gagner un peu de vitesse.

« Habiter en plaine et vivre en montagne »

Nouveau membre du Team Esprit Montagne, et seule femme du groupe, mais un talent exceptionnel en montagne. Elle vient tout juste de découvrir le plaisir de la course en montagne, mais fait déjà montre d’une grande classe. Dès son premier championnat national de skyrunning 2018, elle a remporté la médaille d’argent dans la course d’altitude et ainsi pu participer au championnat du monde de skyrunning en Écosse. Dans cette épreuve « très courue », elle s’est assurée une belle 25e place. Au championnat du monde de kilomètre vertical, elle est même arrivée à la 18e place. Ce qui a surtout fait impression, c’est la manière dont cette jeune femme de 23 ans venue de Wageningen se prépare pendant les courses, les entraînements et l’exploration des parcours qui jalonnent sa « carrière de coureuse de trail ».

2e trail des Hauts Forts, 23 km, 2018

3e marathon Montafon-Alhberg, 2018

Thomas Dunkerbeck

Thomas Dunkerbeck

Grimpeur ultra

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en octobre 2013 à Fully, au premier championnat national de kilomètre vertical et nous avons tout de suite eu les atomes crochus. Alors, début 2014, quand il a déclaré vouloir se consacrer au skyrunning pour arriver au sommet, je lui ai téléphoné tout de suite. Je lui ai dit qu’il n’y arriverait jamais s’il s’entraînait uniquement en plaine et que, pour cette raison, il devait venir fréquemment s’entraîner ici. C’est ainsi qu’est née une relation sponsor-amitié qui se traduit en de nombreux séjours, randonnées, parcours de trail, mais avant tout de grimpée et d’escalade.

Sa passion l’oriente de plus en plus vers des compétitions longues, sur des pentes raides, inhospitalières et difficiles. Entretemps, nous recherchons les défis dans de longues escalades où ce n’est pas tant la vitesse qui est recherchée que l’aventure avec des amis.

Vainqueur EMI 2016, 2017 & 2018

Vainqueur Dead Sheep 2018

Champion des Pays-Bas 2018 d’ultra skyrunning

Kaj Derks

Kaj Derks

Un bouquetin tout terrain

« Je m’appelle Kaj Derks et j’habite à Berg en Dal. Selon les critères néerlandais, c’est un environnement parfait pour l’entraînement. Sans avoir jamais vu un parcours athlétique de près, j’ai commencé à courir pour améliorer ma condition physique en vue d’aventures alpines. Entretemps, j’accorde la priorité à la course à pied, mais l’aventure alpine reste au programme de chaque année. Courir en montagne me fait découvrir de nouveaux paysages à chaque fois que je franchis un nouveau col, que je trouve de nouvelles solutions face à un obstacle sur une arête et une invitation à la prudence. Courir en montagne est pour  moi avant tout une manière élémentaire d’aller d’un point A à un point B, même si c’est d’autant plus amusant que cela va vite. L’arrivée a plus de sens quand vous avez déjà parcouru vous-même tout le chemin. Bien que l’esprit de compétition ne soit pas un des traits les plus marquants de mon caractère, je n’ai rien contre une petite confrontation à l’occasion. Si je me laisse aller, cela ne me dérange pas de mettre les gaz. »

Kaj est le vainqueur surprise de l’EMI 2015, où il s’est montré capable d’aplanir les montagnes à la manière joyeuse qui fait sa réputation. Depuis, il est également devenu membre du Team Esprit Montagne. Bien qu’il ait dû souffrir de quelques blessures au cours des années qui ont suivi, il a bien mérité sa place au firmament du skyrunning néerlandais. En fait, il vient à bout de toutes les distances tant que le parcours reste conforme à sa devise « climb high & play hard ». Toutefois, même dans la randonnée « à l’ancienne » avec provisions et tente dans le sac-à-dos, la montagne reste chère à son cœur. Que ce soit en compagnie de son frère dans les neiges alpines ou sur des parcours plus aventureux tels que la traversée du Drakenberg ou le Nolans 14, le plaisir reste le même.

Vainqueur EMI 2015

2e Devilstrail de Nimègue, 33 km, 2018

3e Ketelwald Trail, 30 km, 2018

 

Alke Staal

Alke Staal

Wannebe, spécialiste du KV

J’ai commencé par l’alpinisme avant de me passionner pour le skyrunning après avoir vu des images du KV de Fully, auquel j’ai participé pour la première fois en 2012. Comme on ne court pas très vite, c’est surtout dans les kilomètres verticaux que je m’éclate le plus, avec à l’occasion un peu de skyrunning sur des distances plus longues. En hiver, je participe à de petites compétitions d’alpinisme à ski, qui sont souvent brèves et uniquement en montée. Cependant, ce que je préfère, ce sont les longues journées à grimper et escalader dans les montagnes, surtout avec des amis ; toutefois, même seul je ne m’ennuie pas pour autant.

J’apprécie aussi beaucoup de participer aux sélections nationales pendant les championnats du monde et d’Europe de trail et de skyrunning, mais également à l’organisation d’événements tels que l’Esprit Montagne Invitational ou le championnat néerlandais de skyrunning. J’éprouve autant de satisfaction à assister à une belle performance et à pouvoir y contribuer. D’où le parrainage de ces athlètes.